j
Image Alt

Amies Vertes

A qui s’adresse la lavande ?

Quelles sont les propriétés et modes d’action de la lavande ? Pour qui est-elle particulièrement bénéfique ? Dans cet article, j’avais envie de te partager l’importance de bien connaitre une plante et de comprendre ses modes d’action pour t’assurer de choisir celles qui te conviennent.  Et pour ça, je vais prendre l’exemple d’une plante chère à mon cœur !

La lavande est une de mes plus grandes alliées, moi qui peut me sentir souvent un brin stressée ! Et c’est aussi elle la première à m’avoir montré tout ce que les plantes ont à offrir. Elle m’a vraiment sauvé la mise lors d’un passage difficile de ma vie. Je venais d’apprendre une nouvelle qui m’a littéralement noué le ventre. Impossible les jours suivants de manger et de dormir. Je me sentais dépérir !

Et dans la magie de la vie, je me trouvais à ce moment là chez des producteurs de lavande. Leur fille m’a donné un petit flacon de cette précieuse huile essentielle. Ça a été une véritable rencontre ! J’ai enfin pu passer une nuit reposante. Le lendemain, j’ai retrouvé l’appétit et les jours qui ont suivi, j’ai repris petit à petit des forces.

Quelques années plus tard, quand j’ai commencé à me former à l’herboristerie, j’ai vraiment compris pourquoi la lavande est si soutenante pour moi, et encore plus dans ce moment particulier de ma vie.

Lavande : photo par Jennifer Ludwig

Mais qui est la lavande ? Ses propriétés médicinales clées

La lavande est comme une mère protectrice et bienveillante.

Dans ses bras, on peut déposer les tensions, se relâcher.

Ses deux propriétés clés à retenir sont : calmante et antispasmodique. Elles éclairent ensuite la plupart des actions que la plante va avoir sur le corps.

La lavande est une plante profondément relaxante. La sensation que je ressens quand je bois une tisane de lavande, c’est un grand réconfort. Et cette relaxation qui s’installe découle aussi de sa propriété antispasmodique. C’est-à-dire qu’elle a cette capacité à détendre, à relaxer les muscles. Et du coup, toutes les tensions qui peuvent s’y accumuler.

 
Photo par Danielle Comer

Tu sais, ces fameuses tensions dans la nuque par exemple. Mais aussi celles qui peuvent aussi être présentes dans la région thoracique, comme une sensation de fermeture et d’oppression. Et parfois dans l’abdomen et l’intestin, ce qui bloque complètement la digestion. L’estomac peut aussi être noué, plus rien ne passe et il est impossible de manger sans avoir la sensation d’avoir la nausée.

Au passage, ces tensions peuvent aussi amener de la constipation, parce que les spasmes intestinaux bloquent le transit. Dans ces cas là, les plantes antispasmodiques et calmantes comme la lavande auront bien plus d’effets que les laxatives ! Ce qui démontre l’importance de comprendre la cause d’une problématique mais aussi le mode d’action des plantes pour faire des choix adaptés !

Calmer l'anxiété et l'insécurité

Toutes ces tensions logées dans les muscles peuvent survenir parce qu’on est très stressé, qu’on se met la pression, ou qu’un événement vient nous nouer le ventre. Et ces tensions peuvent aussi dénoter un état d’anxiété et d’insécurité. Une hyper-vigilance qui amène une incapacité à lâcher-prise, à se détendre. Le corps reste sur ses gardes.

Cette attitude peut faire suite à un traumatisme, récent ou plus ancien. Ou une croyance ancrée qu’il faut être sur ses gardes. Impossible alors de se détendre et de trouver le sommeil par exemple.

Dans ces cas là, la lavande excelle ! Elle a ce côté protecteur et enveloppant qui nous dit que maintenant c’est bon, on est en sécurité, on peut se relâcher.

Ma mentor d’herboristerie, Caroline Gagnon, compare sa médecine à une grande bulle mauve, douce et protectrice, dans laquelle on peut s’abandonner.

Et si le stress et l’hypervigilance peuvent amener des tensions musculaires, le fait de détendre les muscles va à l’inverse permettre de se sentir plus en sécurité. Car le cœur n’est plus opprimé et la respiration peut reprendre de l’expansion dans la cage thoracique. Et cela envoi le message à notre système nerveux que le danger est passé.

Donc si tu as tendance à souffrir de tensions musculaires, à porter ton stress dans la nuque et la cage thoracique et que tu sens que ton corps a du mal à lâcher, qu’il reste constamment sur ses gardes, peut être que la lavande sera une belle allié pour toi !

Lorsqu’une douleur, un blocage au niveau du transit ou une difficulté à s’endormir sont liées à des contractions musculaires et à une incapacité à lâcher-prise, les plantes calmantes et antispasmodiques comme la lavande seront des bons choix pour dénouer tout ça et retrouver le calme.

L'importance de trouver ses propres plantes alliées

Et certaines personnes à l’inverse ne trouveront aucun réconfort auprès de la lavande. Elles seront même parfois rebutées par son odeur.

En olfactothérapie (qui est l’étude du pouvoir des odeurs sur notre psychisme et nos émotions) il est dit que les personnes qui ont pu se sentir un peu étouffées par une présence familiale – et plus particulièrement maternelle – trop pesante, peuvent avoir du mal à apprécier les fragrances de la lavande, qui porte en elle cette énergie maternante.

Cest important de trouver LES plantes qui NOUS correspondent.

Déjà parce qu’on ne réagit pas tous de la même manière à une plante. Et puis, une plante « calmante » ça ne veut pas dire grand-chose. De même qu’une plante « digestive » par exemple. Chacune possède ses spécificités, ses modes d’action bien à elle, qui font qu’elle va être particulièrement adaptée à certains types de situations et à certaines personnes. Et pas à d’autres.

En fait c’est le cas pour toutes les plantes. Mais c’est encore plus vrai avec les plantes calmantes. Chaque personne y réagit différemment. C’est comme s’il fallait trouver le « match parfait » !

Il faut aussi s’assurer d’avoir une plante de bonne qualité et savoir comment la préparer adéquatement pour espérer obtenir des résultats. Je parle dans cet article.

Et il ne faut pas non plus espérer que la plante fasse tout le boulot à notre place. Ce sont avant tout des accompagnatrices.

Photo par Luciana Fratelli

Tu comprends ainsi à quel point il est important de bien connaître et comprendre les actions d’une plante. Mais aussi de l’expérimenter en conscience. Car on ne sait jamais si une plante nous correspond vraiment avant de l’avoir testée.

Alors essaie ! Si la lavande ne semble pas t’aider, expérimente la camomille, la passiflore ou bien la mélisse… Il existe tout un tas de fantastiques alliés dans le monde végétal pour nous soutenir dans les périodes de stress !

Je prépare justement un atelier sur la découverte de ces merveilleuses plantes calmantes. Elles ont vraiment chacune leur « personnalité » bien à elles. Je te les ferai rencontrer intimement, t’expliquerai leur médecine et leurs modes d’action pour t’aider à trouver TES alliées de la sérénité !

PS : aujourd’hui, c’est sous forme d’infusion que je préfère la lavande. D’autres la choisissent sous forme de teinture mère. Et certaines personnes peuvent se sentir un peu trop stimulées par l’huile essentielle. Toutes ces formes sont valables. Là encore, il faut tester pour trouver celle qui nous convient le mieux. Et pour les heureux détenteurs d’une baignoire, rien de tel que de s’envelopper de lavande dans un bon bain chaud ! (10gr  de fleurs infusées dans 2 l. d’eau bouillante pendant 15mn, à ajouter à l’eau du bain.)

La lavande peut provoquer de l’hypotension.

Elodie

Commence ton exploration ! Découvre 15 plantes médicinales alliées du quotidien en téléchargeant gratuitement cet E-book. Il te suffit de cliquer sur l’image :

Poster un commentaire